Le retraitement endodontique

Comme pour tout traitement médical, il peut arriver que la dent ne guérisse pas après le traitement endodontique initial (“dévitalisation”) et cela pour de multiples raisons:

  • Une anatomie canalaire complexe et non détectée lors de la procédure initiale,
  • La présence de bactéries virulentes,
  • Un délai trop important pour reconstituer la dent.

Parfois de nouveaux problèmes peuvent survenir sur une dent déjà traitée, tels qu’une nouvelle carie, une restauration (plombage ou couronne) devenue inadéquate, perdue, cassée ou une fracture de la couronne dentaire. Dans ces cas, l’obturation radiculaire est contaminée par les bactéries de la bouche et un retraitement est nécessaire.

Comme pour le traitement initial, votre chirurgien dentiste réalisera au plus tôt une restauration définitive afin d’assurer la pérennité de votre dent.

Si le retraitement s’avère inefficace ou impossible, une chirurgie endodontique peut être envisagée pour sauver la dent.

 

La microchirurgie endodontique

C’est un acte chirurgical (parfois appelé apicectomie ou résection apicale) réalisé sous anesthésie locale qui consiste à :

  1. éliminer la lésion,
  2. sectionner l’extrémité de la racine (apex) afin d’accéder au canal infecté,
  3. nettoyer , préparer et obturer le canal en passant par la racine,
  4. la gencive est ensuite suturée.

Après plusieurs semaines, l’os se reconstruit autour de la racine.

Comme pour tout acte chirurgical, vous serez prémédiqué afin d’assurer les meilleures suites post-opératoires. Ainsi vous pourrez reprendre une activité normale dès le lendemain.